Mediapart : le bashing France Insoumise continue

Pourquoi à chaque fois qu’un billet du club, critique France Insoumise ce dernier est immédiatement exposé à la Une de Médiapart. Même si il s’agit d’un premier billet. Comme tous les auteurs le savent, la plupart des billets se perdent dans le flot habituel si ils ne bénéficient pas de la Une de Médiapart qui leur assurent une certaine visibilité.Stop au Mélenchon Bashing !

Je vous conseille la lecture de ce superbe billet : Stop au Mélenchon Bashing !

Comme un sentiment étrange, un sentiment de déjà vu : l’unanimité des médias contre une pensée alternative.

La Cible : JL Mélenchon, le pro-russe, le pro-répression au Vénézuela, le pro- Le Pen (quel crime de ne pas avoir appelé à voter Macron !), le sanguin, le vulgaire, le parachuté, le mauvais perdant… Ma recherche Google News m’offre environ 90% d’articles hostiles (aux titres faussement accrocheurs, trop souvent biaisés), pour 5% d’articles neutres, et guère plus de 5% d’articles positifs. Mais que se passe-t-il donc dans les rédactions françaises pour que l’on atteigne un tel niveau d’acharnement, une telle absence de réflexion sur les enjeux de cette élection ? Pourquoi sommes-nous tombés si bas… Plus bas peut être que lors du référendum de 2005, c’est dire ma sidération…

Mais qu’a donc fait JL Mélenchon pour mériter cela ? De quels crimes est donc coupable La France Insoumise ? Est-ce un parti néo-fasciste, un risque pour notre avenir, pour la France ? Je ne le crois pas, non. Enfin il me semble…  : un mouvement populaire regroupant en son sein la France dans toute sa diversité (intellectuels, cadres, profs, précaires, chômeurs, jeunes, vieux…), proposant un programme participatif donnant enfin espoir, un horizon souhaitable, salué par les grands acteurs sociaux et environnementaux. Une campagne présidentielle honnête, irréprochable  sur le plan financier. Près de 20% des français derrière lui à la présidentielle, bien davantage si les épouvantails Le Pen et FIllon n’avaient pas poussé certains au vote utile. Alors quoi ? Est-il honteux de l’écrire ? Dangereux peut être quand on est journaliste ?

Cet article est une demande sincère aux journalistes honnêtes, puisqu’ils existent (je pense au Huff Post par exemple, rare exemple de presse qui se veut grand public, et équilibrée) : cessez s’il vous plaît de caricaturer un homme, un mouvement, des idées, cessez ce mépris envers près d’un quart des français, cessez cette insulte quotidienne à notre intelligence, à nos attentes envers vous, médias, sensés nous éclairer objectivement. Pour le dire simplement : pour la Démocratie, pour l’honneur de votre métier, Mesdames et Messieurs les journalistes, stop au Mélenchon bashing…

“Mais que se passe-t-il donc ? Pourquoi cette nausée à la lecture de la presse, pourquoi une couverture médiatique si indigente ? La France Insoumise est-elle si dangereuse pour la Démocratie ? M. Mélenchon est-il un danger public ? A lire la presse, à regarder les émissions politiques, oui, à 90%, oui. 

Comme un sentiment étrange, un sentiment de déjà vu : l’unanimité des médias contre une pensée alternative.

La Cible : JL Mélenchon, le pro-russe, le pro-répression au Vénézuela, le pro- Le Pen (quel crime de ne pas avoir appelé à voter Macron !), le sanguin, le vulgaire, le parachuté, le mauvais perdant… Ma recherche Google News m’offre environ 90% d’articles hostiles (aux titres faussement accrocheurs, trop souvent biaisés), pour 5% d’articles neutres, et guère plus de 5% d’articles positifs. Mais que se passe-t-il donc dans les rédactions françaises pour que l’on atteigne un tel niveau d’acharnement, une telle absence de réflexion “

Médiapart contribue également à ce bashing incessant. Mais c’est plus subtil, il n’y participe pas directement mais par le choix des billets du Club que la rédaction décide d’exposer à la Une. La rédaction peut ainsi dire : ” Non ce n’est pas nous, le billet n’engage que la responsabilité de son auteur”, voyons cher ami personne n’est dupe.

Deux exemples très récents, avec ces billets :

Pourquoi et comment récréer la gauche

“les insoumis de Mélenchon, mais avec un dirigeant incontrôlable, autoritaire, clairement hostile au PC, voire visant sa disparition (il peut toujours rêver !) et avec une grille théorique de lecture de la réalité capitaliste flottante, nourrissant un programme à la limite du populisme (de gauche, il est vrai)” C’est superbe comme bashing, on peut difficilement faire mieux à rendre jaloux nos experts.

«J’ai fait preuve de franchise envers la France insoumise»

Là nous avons, un premier billet et une première Une, elle est sympa la rédaction, inutile de vous préciser que j’ai écrit à ce jour 106 billets et que je n’ai jamais eu cet immense privilège de figurer à la Une de Médiapart. C’est dommage j’aurai pu m’en vanter lors des repas dominicaux. Donc ce billet concerne un jeune Insoumis qui n’est pas content de sa participation au comité de désignation des candidats aux prochaines élections européennes. Intéressant un Insoumis tiré au sort qui n’est pas satisfait, quel événement exceptionnel qui mérite bien la Une de Médiapart. Il faut préciser qu’avant de déballer ses états d’âmes sur Médiapart, l’auteur avait tout déballé sur Libération. Il est bien évident que ses états d’âmes n’auraient intéressés aucun média si il avait participé à un comité LREM, PS, PCF etc.

“Dans notre groupe, il y a très régulièrement des discussions animées sur ce que doit être la démocratie dans LFI. Pour pas mal d’insoumis, notamment ceux qui ont une ancienne expériences dans d’autres groupes, la démocratie signifie élire des délégués locaux avec un mandat qui vont aller à une réunion de ville puis de département puis de région etc… toute une cascade d’élection et de délégations qui ont l’apparence de la plus grande légitimité et de la démocratie.” p.adrien

“A la moindre contrariété d’un pauvre Insoumis, la moindre virgule mal placée, le moindre mot mal employé , les chiens de Garde vont être à l’affût notamment Libération, Le Monde, BFMTV. Vous avez vu ce déferlement sur Médiapart pour un malheureux Tweet, on aurait pu penser que Mélenchon avait déclenché la 3e guerre Mondiale . Mais ça va ils n’ont rien compris plus leurs attaques seront basses plus on se serrera les coudes les ami(e)s.”

“Quand tu es dans un syndicat, tu discutes, il y a forcément des avis divergents sur les moyens d’action à entreprendre, mais une fois que la décision est prise à la majorité, tout le monde l’applique sinon c’est vite le bordel.On ne va pas aller pleurnicher à Libération que nos camarades ne sont que des méchants.”

Bien sûr comme prévu ce billet a attiré rapidement nos experts en stratégie électorale, vous savez ceux qui réalisent à chaque élection des scores proches des 1%, on aura des arguments que l’on a déjà lu une bonne centaine de fois, cela fera grimper le nombre de commentaire donc l’audience de Médiapart.

Donc pour l’audience de Médiapart : Merci Mélenchon et France Insoumise 

Bon bashing les amii(e)s

A la Une de Médiapart nous avons également un article d’Antoine Perraud :  Méprise du participatif, la transparence sur le choix des billets à la Une pourrait éventuellement nous permettre d’améliorer le participatif sur Médiapart.