“À quoi bon ce discours amphigourique?”, demande Mélenchon après les vœux de Macron

“Amphigourique”. Un mot dont la signification n’est pas forcément connue de tous, mais bel et bien de Jean-Luc Mélenchon. C’est ainsi que le leader de la France Insoumise a qualifié les vœux d’Emmanuel Macron, diffusés ce 31 décembre à 20 heures, comme le veut la tradition.

Dans un tweet, le député s’indigne: “Quelqu’un lui dit que c’est réveillon? À quoi bon ce discours amphigourique?”. Et grâce à ce dernier, plusieurs internautes ont indiqué avoir appris la définition de ce mot.

Selon la définition du Larousse, “amphigourique” se dit “d’un style, d’un écrivain embrouillé et obscur”. Plus précisément, il s’agit d’une “figure de rhétorique qui consiste à écrire un discours ou un texte de manière volontairement burlesque, obscure ou inintelligible. Par extension, écrit ou discours dont les phrases, contre l’intention de l’auteur, ne présentent que des idées sans suite et n’ont aucun sens raisonnable”.

Alexandra Milhat Journaliste au HuffPost

Quelques commentaires :

Amphigourique, mon dernier mot appris en 2017, merci @JLMelenchon

Il aurait twitté plus tôt j’aurais explosé ma belle mère au Scrabble

 

Comme suis pas francais suis alle dans Wikipedia “L’amphigouri (substantif masculin) est une figure de style consistant en un discours, texte ou dessin volontairement obscur ou inintelligible à visée burlesque. ” lol #voeuxMacron

 

Mais j’ai fait la même chose et je suis francais, j’m’endormirai moins bête ce soir… 

En réponse à @JLMelenchon

Amphigourique, un mot appris ce soir. Merci à vous et très bonne année 2018.

21:36 – 31 déc. 2017

 

Ce n’est pas la première fois que le député insoumis emploie ce terme. Dans un billet publié sur son blog en 2012, intitulé “Cette fois ci, c’est la bonne?”, il qualifie également un discours de François Hollande portant sur les questions de défense de la même manière: “Le discours suinte surtout un ennui profond. L’utilisation amphigourique des mots ‘déterminé’ et ‘détermination’, encadre un empilement de phrases creuses. Cependant sur les questions de fond, le ton monocorde et pâlichon est aussi un habile camouflage pour un tournant atlantiste sans précédent chez les socialistes”

Les premiers voeux de Macron inspirés par son discours au Medef !