Comment le gouvernement abreuve les députés LREM d’éléments de langage

Comment le gouvernement abreuve les députés LREM d’éléments de langage

Comment parler d’une seule voix lorsqu’un groupe parlementaire compte 313 députés, dont bon nombre de novices en politique ? Pour résoudre ce problème, le gouvernement diffuse régulièrement à sa majorité un document comprenant des éléments de langage qui sont ensuite répétés par une poignée d’élus choisis pour représenter La République en marche dans les médias. France 3 publie, lundi 9 octobre, un de ces “récaps”, transmis par le porte-parolat du gouvernement via une messagerie sécurisée.

“Avoir une forme d’unité de parole”

Olivia Grégoire, qui fait partie des députés choisis pour représenter le mouvement sur les plateaux de télévision, se défend de recevoir des “consignes” de l’exécutif.  “Nous n’avons pas de consignes, nous avons des éléments de langage que nous partageons afin d’avoir une forme d’unité de parole“, assure l’intéressée à France 3.

Même son de cloche du côté Gabriel Attal, député LREM des Hauts-de-Seine. Selon lui, ces “récaps” envoyés par le gouvernement ne sont que “du pur factuel”, et non des formules à relayer. Reste que lorsque le document transféré le 26 septembre et révélé par France 3 insiste sur la “convergence sociale et fiscale” mise en avant par Emmanuel Macron dans son discours sur l’Europe, l’expression est aussitôt reprise par Olivia Grégoire sur le plateau de franceinfo.

Le JT